Nous venons en aide aux entreprises en difficulté financière


Vous avez un besoin de trésorerie ? Vous êtes en difficulté financière ou vous recherchez une aide financière pour votre entreprise ? Aide Artisan PME vous accompagne dans votre recherche de financement en vous proposant des solutions adaptées et une aide aux entreprises en difficulté.

 

Comment venons-nous en aide aux entreprises en difficulté financière  ?

Des solutions de financement existent, en fonction de votre situation, et elles sont accessibles à votre entreprise. Après une analyse approfondie de votre situation, le cabinet CERE vous assiste dans la recherche des aides disponibles pour les entreprises en difficulté financière ou à défaut les financements existants pour vous permettre de sortir de l’impasse. Nous étudions avec vous les solutions permettant de combler le manque de trésorerie qui vous plonge dans ces difficultés.

 

Quelles sont les solutions pour se sortir des difficultés financières ?

  • Affacturage

    Il s’agit de pouvoir faire financer sous 48 heures vos factures professionnelles, celles qui vous sont généralement payées à 30 ou 60 jours, ainsi vous aurez une trésorerie immédiate pour développer votre activité.
  • Gage sur stock

    C’est le financement de votre stock payé, qui dort et qui immobilise votre trésorerie. Ce crédit peut être une avance sur marchandises, un billet de trésorerie, un crédit de campagne ou un crédit de fonds de roulement… Bien entendu, le stock doit obligatoirement s’apparenter à des biens de l’entreprise. Le gage sur stock est adapté à de nombreuses activités commerciales et industrielles possédantes des stocks. Les biens peuvent être des véhicules automobiles, des matériels électroniques, des matières premières comme le bois ou encore du matériel de construction.
  •  

  • Leaseback ou cession de bail

    Il consiste à vous racheter certains matériels qui sont entièrement payés, ce qui vous débloque une trésorerie immédiate. Par la suite, ce matériel vous est revendu en crédit-bail (leasing). Vous transformez ainsi votre matériel en trésorerie disponible. En effet, la cession de bail s’avère très avantageuse pour venir en aide aux entreprises en difficulté puisqu’elle vous permet de vous désendetter, dans un premier temps. Par la suite, vous pourrez financer des investissements matériels et immatériels ou améliorer votre entreprise par la rénovation pour proposer des espaces toujours plus agréables aux usagers.
  • Le réméré immobilier

    Aujourd’hui, le réméré est le plus souvent utilisé comme un outil permettant de restructurer les dettes. Il s’adresse à des personnes propriétaires, ou accédant à la propriété en situation d’endettement ou ayant des difficultés importantes de trésorerie. Difficultés de trésorerie qu’elles ne peuvent pas résoudre en contractant un crédit bancaire classique, parce qu’elles sont fichées Banque de France.
    • Le principe du réméré

      Le réméré « qui signifie “racheté” est un contrat de vente, de votre bien immobilier “Son fonctionnement résulte de l’article 1659 et suivant du Code civil.” “Il est fait obligatoirement devant notaire”. Il vous garantit la possibilité de racheter votre bien ultérieurement. Vous pourrez de fait, continuer à occuper votre maison et devrez, dans ce cas, conclure un contrat d’occupation des lieux avec l’acquéreur et lui payer des indemnités d’occupation.
    • Le but du réméré

      Il vous permet d’assainir votre situation financière, régler vos dettes, retrouver une virginité bancaire pour, au moment opportun, refaire un crédit et racheter votre bien immobilier.
    • Le réméré sur véhicule

      Il s’apparente plus à du prêt sur gage comme le fait le Crédit municipal, qui lui, ne le fait pas sur des véhicules. La vente à réméré avec faculté de rachat permet de vendre sa voiture ou un autre véhicule, de recevoir son argent et d’avoir en retour le droit de demander le rachat du véhicule. Durant la période, que je conseille courte, vous devez vous acquitter des frais de réception, frais de stationnement et frais d’assurances.
  • Loi Dailly 

    Des avances sur vos factures un peu comme pour l’affacturage c’est votre banque qui assure le financement des factures, mais contrairement à l’affacturage, l’inconvénient est qu’il n’y a pas de contrat, pas de garantie sur les impayés.
  • Le billet à ordre 

    Ce produit est généralement affecté à des campagnes. Il s’établit sur la base d’un contrat avec la banque, avec un montant que nous négocions avec votre banque sur une durée déterminée. Généralement, si la période se passe sans accroc, ce billet peut être renouvelé pour une autre période. Attention tout de même, à ne pas confondre ce système avec un chèque. Le billet d’ordre est une reconnaissance de dette, vous n’avez pas besoin de disposer immédiatement de l’argent sur votre compte, à contrario du chèque. Cette solution est souvent utilisée par les commerçants, les artisans et les PME (petites et moyennes entreprises).
  • La location évolutive ou crédit-bail/leasing 

    Il s’agit de pouvoir faire financer l’outil de production nécessaire au développement de l’activité dans sa course à la compétitivité. Que ce soit du matériel neuf ou d’occasion, notre réussite en matière de restructuration nous permet d’obtenir des financements sur des dossiers, dont l’entreprise est à peine sortie de la procédure collective.
  • Prêt professionnel de trésorerie 

    Il s’agit de pouvoir mettre place un crédit réservé aux professionnels, par votre banque de proximité. Ce crédit peut être ou non affecté suivant son utilisation : L’équipement pour financer l’achat de matériel, l’immobilier comprenant la construction de locaux professionnels, de terrains, et la défiscalisation et enfin le dernier type de besoin est celui de la trésorerie pour un besoin en fonds de roulement.
    Les professionnels pouvant bénéficier de ce prêt sont les professions libérales comme les avocats, les notaires, les opticiens, mais aussi les artisans, les commerçants, les autoentrepreneurs.
  • Découvert 

    Il est toujours possible de négocier pour vous et votre banque de proximité, une autorisation de découvert.
  • Généralité des financements sous toutes ses formes 

    Il requiert des organismes, qui vont étudier le risque, à vous prêter, que vous puissiez démontrer votre capacité à rembourser la somme que vous empruntez. Pour ce faire, en dehors de l’analyse du bilan, et de l’historique nécessaire pour comprendre le vécu de l’entreprise, le prévisionnel nécessaire que nous élaborerons avec vous, doit démontrer sur la période d’investissement, l’intérêt de l’emprunt. Il doit être accompagné d’une note explicative permettant de développer l’intérêt du projet.

 

Le cabinet CERE connait bien ces dispositifs et leur mise en œuvre. Ne restez pas isolé, nous sommes à vos côtés pour mettre en place la meilleure stratégie afin de retrouver une trésorerie positive.

contactez nous, ENTRETIEN TELEPHONIQUE ET ANALYSE IMMÉDIATE